[Interview] Maxime Pallain, co-fondateur de Raizers, sur BSmart TV

Maxime Pallain, co-fondateur de Raizers, au micro de Jean-Marc Sylvestre sur BSmart TV, média consacré à l’économie et à la finance.

Si vous ne la connaissez pas encore, Raizers est une plateforme d’investissement en ligne qui permet aux particuliers et aux professionnels d’investir dans l’immobilier en prêtant directement aux promoteurs immobiliers avec des taux d’intérêts moyens de 10% sur des périodes d’environ 24 mois.

Jean-Marc Sylvestre s’interroge sur les raisons des promoteurs à solliciter Raizers pour se financer, alors qu’ils pourraient trouver des fonds moins chers ailleurs. Maxime Pallain nous explique que Raizers intervient en complément des banques, sur le financement des fonds propres. Cela leur coûte donc moins cher d’emprunter de l’argent à un taux de 10% que de diviser leur capital avec un co-promoteur qui investirait dans le capital de leur société. De plus, cela apporte une garantie aux banques qui accepteront plus facilement financer le reste du montant nécessaire car les fonds récoltés grâce à la plateforme représentent une dette subordonnée au remboursement de la banque.

Pour le financement, Raizers rassemble des milliers d’investisseurs sur sa plateforme qui peuvent investir sur un projet à partir de 1000 euros. Ces investisseurs sont des particuliers, des professionnels, des banques privées, des cabinets de gestion de patrimoine… Plus récemment, Raizers a lancé son propre fonds d’investissement avec son partenaire Capitalium en Suisse qui investit automatiquement dans les projets disponibles sur la plateforme.

Enfin, l’animateur pointe du doigt les contraintes que pourrait rencontrer Raizers. Il demande notamment à Maxime Pallain sa vision sur l’avenir de l’immobilier. M. Pallain ne semble pas inquiet, rappelant qu’aujourd’hui une pénurie de logements touche la France et qu’ainsi les besoins restent élevés. Raizers ne se concentrant pas uniquement sur le résidentiel mais aussi sur le tertiaire et le commercial, on pourrait s’inquiéter de l’impact du télétravail sur la demande de ce genre de biens. Raizers n’en propose pas beaucoup mais comme elle finance seulement la construction, elle n’est plus concernée une fois l’opération vendue , cela n’a donc finalement pas beaucoup d’impact sur son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.